Asseoir des passerelles de communication pour atténuer les impacts de la Covid 19

Asseoir des passerelles de communication pour atténuer les impacts de la Covid 19

ALGER – 27/06/2020 - Lors d’une conférence en visioconférence, sur "La promotion du tourisme intérieur à travers la valorisation du patrimoine, organisée à l’occasion de la journée nationale du Tourisme, célébrée le 25 juin de chaque année, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail Familial, Monsieur Hamid Hamidou, a mis en avant jeudi à Alger l’importance d’asseoir des passerelles de communication et de concertation entre les différents acteurs pour atténuer les séquelles du nouveau coronavirus (Covid-19) sur le secteur du tourisme en Algérie.

"La promotion de la destination Algérie au rang des destinations touristiques internationales requière une plus grande libération des initiatives et l’innovation, a affirmé le ministre et des circuits locaux, à ce propos, que la prochaine étape exige "la conjugaison de tous les efforts en vue de s’adapter aux nouveautés économiques et touristique".

Saluant "le sens de responsabilité des opérateurs qui, en dépit des difficulté de l’heure, ont affiché leur pleine disponibilité à contribuer à la relance de l’activité touristique", Monsieur le ministre s’est dit disposé à "coopérer avec tous, à écouter toutes les propositions et à prendre en considération l’ensemble des initiatives en vue de leur cristallisation en plans d’action au service du développement du tourisme en Algérie, et partant renforcer leur rôle dans le soutien au développement socio-économique.

Cette conférence a vu la participation de nombre d’acteurs activant dans le secteur touristique, des représentants de plusieurs ministères, des directeurs du Tourisme et de l’artisanat, des représentants de divers fédérations et syndicats du secteur, des représentants des agences de tourisme et de voyages et des enseignants en formation touristique.

Cérémonie de Passation de Consigne “Ne ménager aucun effort pour ériger le secteur en alternative économique”

Cérémonie de Passation de Consigne

ALGER- 24/06/2020- Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Monsieur Mohamed Hamidou a affirmé mercredi à Alger que la nouvelle mission qui vient de lui être confiée par le Président de la République, l'incitera à ne ménager aucun effort en vue d'ériger le secteur en alternative économique pour le développement du pays.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de la cérémonie de passation de consignes, en remplacement de Monsieur Hassan Mermouri, suite au remaniement ministériel opéré mardi par le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, Monsieur Hamidou a présenté ses remerciements au Président de la République, pour la confiance placée en sa personne, soulignant que sa nouvelle mission "n'est pas facile mais pas impossible, car avec la conjugaison des efforts de tout un chacun, nous réaliserons les objectifs tracés dans le programme du Président Tebboune et poserons un nouveau jalon dans ce secteur vital pour l'ériger en alternative économique".

Le nouveau ministre a appelé les cadres du secteur et tous les acteurs sur le terrain à unifier leurs efforts pour promouvoir le tourisme en Algérie, créer de nouveaux postes d'emploi et lutter ainsi contre la bureaucratie.

Pour sa part, Monsieur Mermouri a évoqué les réalisations du secteur et présenté ses remerciements à tous les cadres, travailleurs du secteur et le personnel des établissements hôteliers pour les efforts consentis pour la prise en charge des personnes mises en quarantaine dans leurs établissements, lors de la pandémie de la Covid-19.

Participation aux travaux de la séance exceptionnelle urgente de la 22e session du Conseil ministériel arabe du tourisme en visioconférence

Participation aux travaux de la séance exceptionnelle urgente de la 22e session du Conseil ministériel arabe du tourisme en visioconférence

ALGER - Dans son allocution lors des travaux de la séance exceptionnelle urgente de la 22e session du Conseil ministériel arabe du tourisme en visioconférence, Monsieur le ministre a rappelé "toutes les facilitations fiscales prises pour accompagner les différents acteurs économiques durant la pandémie du coronavirus, à l’instar du report des rendez-vous de paiement et du report des déclarations mensuelles ou annuelles".

Dans ce cadre, il a cité "les dispositions financières exceptionnelles conjoncturelles prises par la Banque d’Algérie qui permettent aux institutions bancaires d’augmenter leurs capacités de financement des entreprises économiques impactées par les répercussions de la pandémie du coronavirus", ajoutant que l’Etat a élaboré une feuille de route pour la relance de l’économie nationale, en accordant la priorité aux activités touchées par la propagation de la pandémie, pour préserver les postes d’emplois et rétablir la confiance durant l’étape post-pandémique.

Dans son intervention, le représentant du gouvernement a mis l’accent sur l’importance de la poursuite du dialogue avec les différents acteurs pour assurer la relance économique du secteur du tourisme, trouver des solutions à même de préserver les postes d’emplois et réfléchir à l’étape post-coronavirus.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre a qualifié "d’important" le Conseil ministériel arabe du tourisme, indiquant qu’il a « permis de débattre des mécanismes à même de relever les défis auxquels fait face la région arabe dans le secteur du tourisme en raison de la propagation du coronavirus ».

Il a insisté, à ce propos, sur "l’importance de coordonner les efforts car étant une alternative inévitable pour faire face à ces difficultés, et œuvrer de concert à trouver des solutions à même de réaliser la relance touristique arabe".

Lors de cette rencontre, Monsieur le ministre a mis l’accent sur l’impératif de "coordonner l’action entre les ministères du Tourisme des pays arabes pour pouvoir confronter cette pandémie, et ce, à travers non seulement l’échange de données et de plans de prévention, mais aussi des expériences de certains pays ».

« Outre l’adoption d’une approche collective unifiée pour agir face à cette situation, la reprise totale du secteur et la relance accélérée du tourisme arabe post-déconfinement » ont également été mises en avant par le ministre.

Selon Monsieur le Ministre, il est tout autant nécessaire de "consolider le créneau de la vente des destinations internes et du tourisme interarabe dans le cadre de la promotion du tourisme régional recommandé par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT)".

Il faudrait également "promouvoir la formation des employés du secteur sur les consignes de santé et de sécurité, et exploiter les nouvelles techniques au profit des destinations touristiques arabes".

Intervenant à cette occasion, le Secrétaire général adjoint aux Affaires économiques de la Ligue arabe, Kamal Hassan Ali a relevé, lui, l’intérêt de "consolider et de promouvoir la coopération arabe à travers la coordination des efforts pour une sortie de la crise sanitaire actuelle.

Une rencontre qualifiée de "très importante" durant laquelle "a été débattu un des secteurs économiques impactés par la pandémie Covid-19 », a indiqué M. Hassan Ali, lequel a jugé primordial de parvenir à des solutions et à des mesures arabes communes susceptibles de relancer le domaine économique et dans ce cas précis, le secteur du tourisme.

Pour sa part, le président de la 22e session extraordinaire du Conseil ministériel arabe du tourisme, Ahmed Bin Aqeel Al-Khatib, également ministre du Tourisme saoudien, a appelé à la nécessité de "miser sur la mise en place d’un nouveau plan touristique arabe unifié pour que la région arabe soit plus attractive".

Participation de Monsieur le Ministre à la séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales

ALGER –Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Monsieur Hacène Marmouri, a indiqué jeudi à Alger que la relance du secteur du tourisme en tant que vecteur de création de richesses était "un impératif dicté par notre aspiration à l’édification d’une nouvelle Algérie ambitionnant de rejoindre les pays émergents grâce à l’exploitation optimale et rationnelle de tous ses potentiels".

"Les pouvoirs publics sont conscients que l'Algérie ne saurait se passer du secteur du tourisme, en tant que vecteur de création de richesses et levier de développement économique hors hydrocarbures, apte à contribuer efficacement à la croissance économique et à la dynamique économique et commerciale au niveau local", a affirmé Monsieur le ministre lors d’une séance plénière de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales, sous la présidence de Slimane Chenine, président de l’institution parlementaire.

"Il s’agit là d’un impératif dicté par notre aspiration à construire une nouvelle Algérie ambitionnant à rejoindre les pays émergents grâce à l'exploitation optimale et rationnelle de tous ses potentiels, notamment le secteur du tourisme aux multiples atouts majeurs".

Et d’expliquer que "le programme de relance du tourisme intérieur repose sur plusieurs axes, dont le premier porte sur l'intensification des efforts pour soutenir l'investissement et accompagner les porteurs de projets touristiques en vue de combler le déficit en matière de capacités d’hébergement".

Il a, à ce propos, fait remarquer que les destinations voisines comptaient plus de 300.000 lits contre seulement 130.000 chez nous, 110.000 autres étant en cours de réalisation.

Pour Monsieur le ministre, "le soutien à l'investissement ne vise pas uniquement à accroître les capacités d'hébergement, mais également à bouleverser l'offre et la demande de manière à proposer des prestations de qualité et de réduire les prix".

Le deuxième axe concerne l’amélioration de l'attractivité de l'Algérie en tant que destination touristique par l’amélioration de la qualité des services et l’adaptation aux préférences du consommateur

Evoquant, à cet égard, l’importance de la formation spécialisée, Monsieur le Ministre a souligné que "la modernisation du système de formation dans le domaine du tourisme figurait parmi les priorités du plan d’action du ministère en vue de doter le marché d’une main-d'œuvre spécialisée en mesure de fournir des prestations de qualité".

Monsieur le Ministre le ministre a fait état également de la volonté de son secteur de réviser l’arsenal juridique régissant l’activité touristique, hôtelière, des voyages et des guides touristiques, afin de l’adapter aux nouveautés et aux enjeux du développement du Tourisme".

De même qu’il est question, a-t-il poursuivi, de "professionnaliser les stratégies de communication et de publicité à travers le recours aux réseaux sociaux et aux start-up spécialisées afin de vulgariser la destination Algérie, tout en veillant à asseoir des passerelles avec l’ensemble des opérateurs et acteurs en la matière".

De surcroît, le secteur du Tourisme a adopté une nouvelle politique d’investissement et de répartition du foncier touristique, en s’orientant vers le privé en matière de gestion et d’investissement pour garantir davantage de développement, d’efficacité et de compétitivité.

Concernant l’engouement des touristes algériens pour les destinations étrangères, Monsieur le ministre a expliqué que ce phénomène est certes lié au désir de voyage et de découverte inné chez l’être humain, mais le touriste, comme tout touriste dans le monde, cherche des offres touristiques présentant le meilleur rapport qualité-prix.

Le seul moyen de persuader un maximum de citoyens de passer leurs vacances dans le pays est d’offrir des produits touristiques aux normes mondiales, et cela doit impérativement passer par le développement des tourismes interne et récepteur.

S’agissant du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT-2030) et des résultats escomptés des assises nationales du tourisme tenues en 2019, Monsieur la Ministre a expliqué que "le SDAT n’a pas été suivi par un plan de mise en œuvre, ce qui a compliqué sa mise en œuvre sur le terrain au vu des spécificités de l’environnement économique et institutionnel".

Il a rappelé, dans ce sens, qu’il avait été décidé en 2018 de le maintenir en tant que cadre référentiel tout en œuvrant à sa cristallisation en programmes nationaux, aux contours clairement définis.

Grâce au SDAT, le nombre de lits est passé de 60.000 en 2008 à 130.000 actuellement, en sus de la mise en place de mécanismes de soutien à l’investissement et d’accompagnement pour les porteurs de projets touristiques.

Concernant les recommandations des assises nationales du tourisme tenues en 2019, Monsieur le ministre a rappelé l’impératif d’œuvrer à la concrétisation du principe du développement touristique dans le cadre de la politique de décentralisation menée par le Gouvernement, à l’émergence de destinations touristiques locales intégrées et homogènes, outre la structuration des projets touristiques en fonction de la demande et de la concurrence : étrangère.

Il a été également recommandé de réactiver le rôle des associations représentant les acteurs touristiques afin d’en faire un partenaire efficace dans le processus de développement du secteur et la professionnalisation de la performance.

COVID19: Tourisme /FCE signature d’une convention pour la production de bavettes

COVID19: Tourisme /FCE signature d’une convention pour la production de bavettes

ALGER - Une convention a été signée, mardi, entre le ministère du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail Familial et le Forum des chefs d’entreprises (FCE) pour la fourniture des artisans en matières premières nécessaires à la confection de masques de protection contre le nouveau coronavirus (Covid-19).

Dans une déclaration à la presse, le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail Familial, Hacène Mermouri a affirmé qu'en vertu de cette convention, "le FCE s'engage à assurer les matières premières aux artisans à travers les chambres de l’artisanat des 48 wilayas pour la confection de masques de protection afin de répondre aux besoins du marché national en ce produit, dont le port est devenu obligatoire pour la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.

"Cette initiative offrira aux artisans l’opportunité de travailler et de commercialiser leurs produits à travers les entreprises économiques et dans le cadre des initiatives nationales visant à lutter contre le virus, en assurant la disponibilité des masques de protection en quantités suffisantes et la constitution d’un stock pour parer à tout imprévu à l’avenir ", a ajouté le ministre.

L'intensification de la production des masques de protection est à même de contribuer à lutter contre toute spéculation dans leur prix, afin qu’ils soient à la portée de tout un chacun dans un proche avenir, précise M. Mermouri.

De son côté, le président du FCE, Mohamed Sami Agli a affirmé que la contribution des artisans à la production des masques, permettra la baisse de leur prix, d'autant plus que le port du masque sera obligatoire après le déconfinement et le retour des citoyens à leurs entreprises et sociétés.

Grâce à ce partenariat, les besoins du marché en ce produit seront satisfaits, et ce à des prix "raisonnables".

Participation aux travaux du 63ème comité régional africain, organisée par l’organisation mondiale du tourisme en visio-conférence

Participation aux travaux du 63ème comité régional africain, organisée par l’organisation mondiale du tourisme en visio-conférence

ALGER-11.06.2020- Le ministre du tourisme, de l’artisanat et du travail familial, Monsieur Hacène Mermouri a souligné, lundi à Alger, la détermination des autorités publiques à accompagner les opérateurs économiques, dont les professionnels du secteur du tourisme pour relancer leurs activités commerciales après la levée du confinement qui a été imposé pour limiter la propagation de la pandémie du Covid-19.

Dans une allocution prononcée lors des travaux du 63ème comité régional africain, organisée par l’organisation mondiale du tourisme en visio-conférence, Monsieur le Ministre a indiqué que les autorités publiques du pays «ont assumé leurs responsabilités vis-à-vis de ces opérateurs et professionnels, à travers leur accompagnement afin de relancer leurs activités économique en prenant en charge la question d’octroi des crédits et l’allègement du recouvrement fiscal et para-fiscal, en préservant les emplois», rappelant dans ce cadre toutes les rencontres de concertations tenues avec les représentants de ces opérateurs pour écouter leurs préoccupations et les accompagner pour trouver les solutions adéquates à leurs problèmes financiers difficiles en raison de l’arrêt de leurs activités commerciales.

Concernant la saison estivale 2020, le ministre a affirmé que cette saison est tributaire officiellement de la levée du confinement et sa préparation est menée dans le cadre d’un travail de coordination avec tous les secteurs concernés, notamment le ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire.

Par ailleurs, Monsieur le Ministre a estimé que cette rencontré à laquelle ont pris part les ministres du tourisme des différents pays africains constitue « est une opportunité pour réaffirmer la nécessité de renforcer et de coordonner la coopération africaine dans le domaine du tourisme à travers l’échange d’expériences et de visites entre touristes du continent, outre l’encouragement du partenariat entre les secteurs public et privé afin de contribuer au développements des infrastructures dans le domaine du tourisme et la promotion de la destination africaine en se basant sur le tourisme interne, national et régional puis international après l’élimination de la pandémie du nouveau coronavirus.

Mesures de lutte contre le Coronavirus Covid 19

Mesures de lutte contre le Coronavirus Covid 19

I- Dispositions  économiques:

1-Mesures concernant les cotisations sociales:
 -  La prolongation de 30 jours supplémentaires jusqu’au 30 mai prochain le délai de versement des cotisations relatives au mois d’avril courant, auprès de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS), ainsi que de la prorogation du délai de versement des cotisations auprès de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS),jusqu’au 30 septembre prochain, initialement prévu le 30 juin de chaque année ;
-  La suspension des majorations des précédentes pénalités de retard concernant le versement des cotisations de la Sécurité sociale, et ce pour une durée de six (06) mois à partir d’avril courant.

pour plus de détail veuillez consulte:r https://www.mtess.gov.dz/fr/rencontre-avec-les-medias-docteur-chawki-acheuk-youcef-annonce-des-mesures-economiques-parafiscales-exceptionnelle/

2- Mesures d'ordre fiscales:
 REPORT DES DÉCLARATIONS FISCALES;

RECONDUCTION DU REPORT DE PAIEMENT DU PREMIER ACOMPTE PROVISIONNEL IRG/IBS;

ÉCHÉANCIERS DE PAIEMENT;

- SUSPENSION DE l’IMPOSITION DES BENEFICES NON AFFECTES :
  pour plus de détail veuillez consulter :  https://www.mfdgi.gov.dz/images/pdf/communiques/COMMUNIQUE-Mesures_de_soutien-FR-_covid19.pdf

 3-Mesures d’ordre monétaire :
Parmi les nouvelles mesures prises par la Banque d’Algérie, il a été décidé que le seuil minimum du coefficient de liquidité, fixé par les dispositions de l’article 03 du règlement N° 2011-04 du 24 Mai 2011 portant identification, mesure, gestion et contrôle du risque de liquidité des banques et des établissements financiers, est ramené à 60%.
Les banques et les établissements financiers sont dispensés de l’obligation de constitution du coussin de sécurité, fixé par les dispositions de l’article N° 04 du règlement N°2014-01 du 16 février 2014 portant coefficients de solvabilité applicables aux banques et établissements financiers.
A leur discrétion, les banques et les établissements financiers peuvent reporter le paiement des tranches de crédit, arrivant à échéance, ou procéder au rééchelonnement des créances de leur clientèle, ayant été impactée par la conjoncture induite par le « Covid-19 », précise la même instruction de la Banque centrale.
Les dispositions de l’article 07 du règlement N°2014-03 du 16 février 2014 relatif au classement et provisionnement des créances et des engagements par signature des banques et établissements financiers, ne produisent pas leur effet sur les créances rééchelonnées au titre de l’alinéa précédent.
L’Article 5 de la même instruction indique que les banques et établissements financiers peuvent consentir de nouveaux crédits à la clientèle ayant bénéficié des mesures de report ou de rééchelonnement visées à l’article 4 ci-dessus.
Les banques et établissements financiers doivent tenir des états détaillés des mesures prises dans le cadre de cette instruction et qui seront mis à la disposition des services concernés de la Banque d’Algérie.
Les dispositions de la présente instruction prennent effet à compter de la date du 1er mars 2020 et s’étendent jusqu’au 30 septembre 2020.

pour plus de détail veuillez consulter : https://www.bank-of-algeria.dz/pdf/communique_aps07042020.pdf    

 II- dispositions sanitaires:

voir avec les publications de Ministère de la Santé

http://www.sante.gov.dz/mise-en-place-du-dispositif-de-surveillance-et-d-alerte-a-l-infection-par-le-nouveau-coronavirus-2019-ncov.html 

http://www.sante.gov.dz/prevention/483-coronavirus-2020.html

Situation des artisans face au covid19: rencontre entre Monsieur le Ministre et le président de l’ANCA

Situation des artisans face au covid19: rencontre entre Monsieur le Ministre et le président de l’ANCA

ALGER – 23/04/2020 - La situation "difficile" que vivent les artisans suite à la propagation du Covid-19 était au cœur d’une rencontre tenue jeudi 23 avril 2020 à Alger, entre Monsieur le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial, Hassen Marmouri, et le président de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), El Hadj Tahar Boulenouar.

Lors de cette rencontre, Monsieur le ministre a écouté un exposé présenté par le président de l’ANCA sur la situation difficile que vivent les artisans suite à la propagation du Coronavirus. Il a pris note des "difficultés et problèmes rencontrés par ces professionnels dans l’exercice de leur métier, et des solutions proposées pour sortir de cette situation".

Monsieur le Ministre a passé en revue "l’ensemble des mesures prises par l’Etat pour atténuer les retombées socioéconomiques négatives de la pandémie", citant "la mise en place de mécanismes de suivi de données liées à la situation économique, ainsi que les actions envisagées pour assurer la continuité de l’activité économique".

Monsieur le ministre a affirmé, également, que les préoccupations et propositions formulées par l’ANCA "font l’objet d’un suivi et d’une évaluation par la tutelle qui s’emploie à rester en contact et en concertation permanente avec les opérateurs économiques et les partenaires sociaux".

Covid-19: les retombées sur le tourisme au cœur d’une rencontre de Monsieur le Ministre avec les professionnels du secteur

Covid-19: les retombées sur le tourisme au cœur d’une rencontre de Monsieur le Ministre avec les professionnels du secteur

ALGER – 27/04/2020 - Le ministre du Tourisme, de l'Artisanat et du Travail familial, Monsieur Hacène Marmouri a examiné, lundi 27 avril 2020, avec des opérateurs et des professionnels du tourisme, une série de propositions visant à atténuer l'impact de la propagation du Covid-19 sur le secteur et à se préparer à la reprise de l'activité touristique.

Cette rencontre qui a réuni Monsieur le Ministre avec des représentants de la Fédération Nationale des Associations des Agences de Tourisme et de Voyages (FNAT), du Syndicat National des Agences de Voyages (SNAV) et de la Fédération nationale des hôteliers algériens s'inscrit dans le cadre de concertations et d’échange d'informations sur les répercussions de la crise sanitaire actuelle sur le secteur du tourisme, d'une part, et la proposition de mesures à même d’atténuer ses effets sur les activités touristiques d'autre part.

Monsieur le ministre a exprimé, à cette occasion, ses remerciements aux professionnels du secteur du tourisme "pour leur mobilisation dans le cadre des opérations de solidarité nationale de lutte contre la pandémie du nouveau Coronavirus", soulignant que le gouvernement "œuvre à mettre en place tous les moyens nécessaires pour endiguer la pandémie mais aussi reprendre les activités économiques.

Monsieur le ministre a assuré également que les préoccupations et propositions des opérateurs du secteur "seront étudiées avec le plus grand sérieux dans le cadre du plan d’action du gouvernement afin de soutenir et assister tous les opérateurs économiques", appelant à "davantage de mobilisation et à se préparer à un avenir prometteur plein d'espoir et d'optimisme après le retour à la vie normale.

Travaux de la conférence virtuelle sur les politiques de relance globale du tourisme

Travaux de la conférence virtuelle sur les politiques de relance globale du tourisme

ALGER – 14/04/2020 - Le ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail Familial, Hacène Mermouri a participé mardi aux travaux de la conférence virtuelle sur les politiques de relance globale du tourisme, organisée en visioconférence par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

Cette rencontre a permis aux participants d’examiner et de débattre des stratégies prises par les pays et leurs gouvernements en vue de trouver des formules appropriées et de prendre des mesures nécessaires afin de lutter et faire face aux éventuelles répercussions négatives sur l’industrie touristique dans le monde, cette dernière étant l’un des secteurs économiques les plus touchés par cette crise sanitaire, notamment en ce qui concerne la préservation des emplois .

Au terme de cette conférence, ajoute la source, l’OMT s’est félicitée de l’expérience algérienne en matière de prévention et de lutte contre la propagation du nouveau coronavirus, saluant, par là même, « le grand élan de solidarité » initié par les opérateurs et les acteurs du tourisme et de l’hôtellerie qui ont mobilisé toutes les ressources matérielles et humaines pour l’organisation de l’opération de confinement sanitaire, au niveau des établissements hôteliers, publics et privés, en faveur des citoyens algériens.

L’organisation a également salué « la coordination et la coopération » dont ont fait preuve les opérateurs de l’artisanat dans le but de contribuer à la lutte contre le Covid-19.