Economie bleue durable : Benmessaoud présente l’expérience algérienne à Naïrobi

Economie bleue durable : Benmessaoud présente l'expérience algérienne à Naïrobi

ALGER - Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a présenté lundi à Naïrobi (Kenya) l'expérience algérienne en matière d'économie bleue durable et les grands projets structurants réalisés par l'Algérie pour concrétiser "une économie réussie et moderne", indique un communiqué du ministère.

Intervenant à l'ouverture de la Conférence de haut niveau sur l'économie bleue durable, M. Benmessaoud a mis en avant l'importance de "l'exploitation optimale de toutes les ressources disponibles à travers le recours au développement de l'économie bleue qui signifie la bonne gestion des ressources halieutiques et la protection des mers et océans".

L'économie bleue constitue un important facteur économique, a estimé le ministre ajoutant que "l'Algérie s'attèle à mobiliser des moyens financiers et matériels considérables outre l'adaptation de son arsenal juridique en vue de relever le défi de la mutation économique, environnementale et énergétique".

Il a mis l'accent, à ce propos, sur "l'importance accordée par l'Algérie au renforcement de la coopération entre pays africains et ceux des deux rives de la Méditerrané à travers la conclusion de nombreux partenariats exécutifs et une coopération forte et durable, notamment en ce qui concerne l'économie bleue".

Par ailleurs, le ministre a révélé que l'Algérie abritera les 3 et 4 décembre la Conférence ministérielle régionale sur le développement durable de l'économie bleue à l'ouest de la Méditerrané, soulignant, dans ce cadre, que cette conférence sera une occasion importante pour consolider le cercle de débat sur l'économie bleue dans la Méditerrané, la mise en œuvre des projets et la création d'une nouvelle dynamique sur ce thème important.

Cérémonie de remise des prix de l’artisan traditionnel et des métiers.

Cérémonie de remise des prix de l’artisan traditionnel et des métiers.

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, M. Abdelkader Benmessaoud a affirmé hier que le secteur de l’artisanat qui compte plus de 500 000 activités artisanales à travers le pays, est un secteur créateur de richesse, de valeur ajoutée et d’emploi «L’activité artisanale, source de revenus pour plus d’un million d’artisans, contribue à la préservation du patrimoine culturel et civilisationnel multiple et divers au même titre qu’elle contribue à la consolidation de l’identité nationale », a précisé le ministre dans une allocution prononcée à l’occasion de la cérémonie de remise des prix de l’artisan traditionnel et des métiers. Le ministre n’a pas manqué de relever l’importance accordée à la formation qui constitue, selon lui, « la pierre angulaire sur laquelle repose secteur de l’artisanat pour développer les compétences locales et les différentes activités ».
« L’importance accordée par l’Etat à l’artisan est perçue à travers les moyens qu’elle met en place pour la formation d’une main-d’œuvre qualifiée dans tous les domaines d’activité, ainsi qu’à travers les dispositifs d’aides conçus exclusivement pour encourager les jeunes à pénétrer le monde de l’entrepreunariat », a-t-il indiqué, soulignant le rôle des chambres d’artisanat et des métiers qui assurent la prise en charge adéquate des préoccupations des artisans.
  1. Benmessaoud a également précisé que le secteur de l’artisanat « contribue de manière directe au développement économique et sociale du pays et ce grâce aux réformes initiées par le gouvernement et qui visent à réhabiliter l’artisanat à travers différentes formes de soutien».
Cette dynamique de création d’activités et de poste d’emploi, a eu, selon M. Benmessaoud « un impact direct sur les capacités de production ce qui qualifie le secteur de l’artisanat à jouer un rôle primordial dans le cadre de l’effort de développement national ». « Nous œuvrons dans le cadre de la vision stratégique du secteur à l’horizon 2025, qui détermine la contribution des activités de l’artisanat dans le développement local, à travers le développement de capacités concurrentielles et productrices et la création d’emploi ainsi que l’intégration dans les différentes branches de l’activité économique.  Nous oeuvrons également à accélérer la croissance à travers la diversification des centres de promotion et l’amélioration du niveau de performance des institutions et organisations de la société civile » a expliqué le ministre. Six œuvres artisanales récompensées La journée nationale de l’artisan célébrée le 9 novembre de chaque année, se veut selon le premier responsable du secteur du tourisme, un témoignage de reconnaissance à cette frange de la population qui a su garder et perpétuer un héritage ancestral faisant partie de la composante identitaire nationale. « La célébration de la journée nationale de l’artisan est l’occasion de saluer le rôle important que joue ce dernier dans le domaine de la création d’emploi et de valeur ajoutée. L’artisan contribue à répondre aux besoins de la société en matière de produits et de service », a rappelé le ministre. ». Six travaux ont été retenus pour être récompensés à l’occasion de cette cérémonie. Il s’agit en effet, de l’œuvre de l’artisan Kramdi lakri de Bouira qui a décroché le premier prix dans la catégorie du travail de la laine et des produits assimilés. Ont été récompensés également Allal Anouar de Tlemcen pour son travail sur des matériaux divers, Derbal Youcef de Mila pour son travail du minerai, Chioub Mohamed d’Alger pour la catégorie travail de l’argile, du plâtre, du verre et assimilés, Ameziane Tassedit de Tizi Ouzou dans la catégorie travail du bois et dérivés, et enfin Amar Mokhtar de Tiaret dans la catégorie travail du cuir. Les artisans ont également saisi l’occasion pour rendre hommage au président Abdelaziz Bouteflika pour l’intérêt qu’il accorde à cette catégorie de métiers, à travers la remise d’un prix reçu en son nom par M. Abdelkader Benmessaoud.

Les assises régionales de la région centre

Les assises régionales de la région centre

ALGER- Le ministre du tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a appelé mardi à Alger à l'adoption de programmes visant la promotion du tourisme en Algérie dans le cadre d'une approche basée sur la réalisation des objectifs du développement global". Le ministre a fait savoir que les assises régionales sur le tourisme constituaient une opportunité pour mettre l'accent objectivement sur tout avantage et inconvénient concernant le Schéma directeur d'aménagement touristique horizon 2030 (SDAT 2030) en vue de rattraper les insuffisances enregistrées et d'élaborer des plans et des programmes visant la promotion du tourisme en Algérie dans le cadre d'une " approche prospective basée sur la réalisation des objectif du développement global". Dans une allocution prononcée lors de cette rencontre consacrée à la région Centre pour l'évaluation du SDAT 2030, le ministre a affirmé que ce schéma représentait le cadre stratégique et référentiel de la politique touristique algérienne, lequel s'inscrit, également, dans le cadre du plan national de l'aménagement du territoire 2030. Aussi, cette réunion s'inscrit dans le cadre des rencontres tenues récemment à Constantine et à Ouargla mais aussi celle qui sera organisées à Tlemcen le 15 novembre en préparation de la tenue des assises nationales sur le Tourisme prévues les 12 et 13 décembre. Selon le ministre "ce plan a été évalué entre 2008 et 2015 dans le but de trouver la base nécessaire pour la relance du tourisme en Algérie tandis que la deuxième évaluation a été engagée en 2015 et se poursuivra jusqu'en 2030", ajoutant que ce schéma avait été conçu pour la consécration et l’activation les mécanismes programmés afin de créer une destination touristique algérienne. M.Benmessaoud a fait savoir, à ce propos, que le même plan portait sur cinq (05) mécanismes visant "la valorisation et la promotion de la destination touristique et l'amélioration de la qualité touristique tout en promouvant les pôles touristiques et encourageant l'investissement dans le cadre du partenariat public-privé (PPP) outre la promotion d'une économie alternative aux hydrocarbures". Soulignant l’importance du secteur en termes de création de richesses et d'emplois, le ministre a indiqué qu’à ce jour, 820 projets touristiques étaient en cours de réalisation, d’une capacité de 120.000 lits et à même de créer 60.000 emplois. Les travaux de ces rencontres se sont déroulés en 3 ateliers de travail pour examiner la possibilité de réaliser une nouvelle destination touristique de qualité, ériger le tourisme en facteur de développement à forte valeur ajoutée, et prospecter les perspectives du tourisme et de l’artisanat. A ce titre, les participants à ces ateliers ont souligné la nécessaire valorisation de la destination touristique Algérie, du développement de l’attractivité et de la compétitivité et de l’association des différents secteurs et entreprises à travers les accords conclus en la matière, ainsi que de la révision, l’actualisation et l’adaptation de l’arsenal juridique aux nouvelles réalités du domaine du tourisme et de l’artisanat, en sus de la recherche d’une complémentarité entre le tourisme, l’artisanat et l’encouragement des associations activant dans le domaine de l’amélioration et de la promotion de la destination touristique. Les recommandations de ces ateliers, à inscrire dans le document final qui sera présenté lors des travaux des prochaines assises nationales, ont mis en avant la nécessité de promouvoir l’artisanat en facteur de valorisation de la destination touristique du pays, consacrer des espaces au niveau des aéroports et des hôtels dédiés au développement et à la promotion du tourisme local et thermal tout en améliorant la qualité des prestations. En outre, ces recommandations ont mis l’accent sur la nécessité d’encourager le tourisme d’affaires, de diversifier les produits touristiques au niveau local et d’aplanir les difficultés de réalisation des projets d’investissement à travers l’aménagement des zones d’expansion touristiques pour les mettre à la disposition des investisseurs et de redynamiser le partenariat avec les parties concernées, et ce pour encourager le tourisme de montage. Les participants à ces ateliers ont relevé, également, l’impératif de travailler de concert avec les différents secteurs concernés, afin de développer les territoires dans le cadre du tourisme durable et promouvoir les différents types de tourisme en se souciant de la préservation des ressources naturelles aux futures générations, de l’équilibre des territoires et du renforcement de l’artisanat.

Monsieur le Ministre présente le budget du secteur devant la commission des Finances et du budget de l’Assemblée populaire nationale (APN)

Monsieur le Ministre présente le budget du secteur devant la commission des Finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN)

ALGER- Le ministre du Tourisme et de l'artisanat, Abdelkader Benmessaoud a indiqué, mercredi à Alger, que son secteur s'attelait actuellement à la révision des textes réglementaires relatifs aux établissements hôteliers datant de l'an 2000, et ce dans le but de se mettre au diapason des développements que connait le secteur hôtelier à l'echelle internationale. Présentant le budget alloué à son secteur dans le cadre du Projet de loi de finances (PLF2019) devant la commission des Finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN), le ministre a précisé que cette démarche avait également pour objectif de "régler les cas d'incompatibilité enregistrés au niveau de certains textes règlementaires (quatre décrets), en les intégrant dans un seul texte, outre la consécration du principe de la décentralisation". S'agissant des crédits alloués au secteur du Tourisme ,au titre de l'exercice 2019, le PLF a prévu une enveloppe de 5.626 millions Da, dont 3.202 millions Da au titre du budget fonctionnement, soit une légère augmentation estimée à 1.42% par rapport à 2018, a précisé le ministre, faisant état de 2.424 millions Da dédiés au budget d'équipement, dont 38.5 millions Da destinés aux opérations de réévaluation de 8 projets, le reste sera dédié au financement des travaux de réalisations des projets. Estimant que la dépense dans les activités sectorielles " reste très marginale" , notamment après la fermeture du Fonds d'appui à l'investissement, la promotion et la qualité des activités touristiques, en vertu de la loi de Finances 2015, le ministre a indiqué que ce dispositif a amené à " la réduction du volume de la dépense sur les activités de promotion de tourisme d'une part, et la privation du Fonds National de Promotion des Activités de l'Artisanat Traditionnel, à partir de janvier 2016 à ce jour, des recettes spéciales, instituées en vertu de la Loi de finances 2000, et qui représentent 50% des recettes de la taxe prélevée sur les chiffre d'affaires des établissements classés dans l'hôtellerie, le  tourisme et les voyages". M.Benmessaoud a indiqué en même temps que ce Fonds " n'avait pas bénéficié de la contribution de l'Etat pour soutenir le déficit effectif enregistré actuellement", affirmant qu' " en dépit de la rareté des ressources financières affectées au secteur, il n'en demeure pas loin que le ministère s'attèlent à la poursuite de la concrétisation des orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, d'autant plus que l'année 2019, sera un départ pour entamer la mise à jour du Plan national de l'aménagement touristique, après la réception du rapport des Assisses régionales et des Assises nationales". Le ministre a rappelé en même temps que les priorités du Plan d'action du ministère au titre de la nouvelle année, vise à "accélérer l'application des instructions du Premier ministre concernant la mise en oeuvre des mesures de décentralisation des pouvoirs publics, notamment en ce qui  concerne la réalisation et la réhabilitation des Zones d'expansion touristique ( ZET) et la concession du foncier destiné à l'investissement dans ces zones". Dans le cadre de ce Plan, il a été procédé à l'adoption des projets d"investissement dont le coût total ne dépasse pas les 10 milliards de DA  et auxquels ne contribue aucun investissement étranger, a fait savoir le ministre qui rappelle les 225 ZET avec une superficie globale de 56.742 hectares, lesquelles sont actuellement exploitées dans le cadre des contrats de concession en vue de réaliser  des projets touristiques avec une capacité d'accueil de 40.500 lits et 11.800 nouveaux postes d'emploi. Il a également rappelé que 185 Zet parmi ces zones sont dotées de plans d'aménagement touristique, dont 71 dispositifs fin prêts et que le travail se poursuit toujours en vue d'achever tous les plans en cours de réalisation avant la fin de l'année prochaine. Le ministre a souligné, par ailleurs, la nécessité de "poursuivre le soutien à l’activité touristique dans les wilayas frontalières, afin de booster le développement et créer des postes d’emploi, sachant que le nombre global de projets consacrés à ces wilayas s'élève à 1500, dont 200 projets en cours de réalisation, d’une capacité d’accueil de 45.000 lits et d'un coût d’investissement s'élevant à 14 milliards DA. M.Benmessaoud a mis l’accent sur la poursuite de la relance des réformes relatives aux procédures administratives visant à alléger les dossiers administratifs au profit du citoyen, renforcer la décentralisation et lutter contre la bureaucratie, soulignant, dans ce sens, l’importance de la coordination des efforts, du soutien à l’action commune avec tous les secteurs concernés en vue d’améliorer et de promouvoir la destination touristique de l’Algérie et de consolider ses capacités en termes de compétitivité. Par ailleurs, le ministre a mis en avant l’importance du soutien à la formation, indiquant que les deux instituts nationaux de l’Hôtellerie et du Tourisme de Tizi Ouzou et de Boussaâda seront réhabilités, et ce dans le cadre de la réalisation des travaux d’aménagement, de restauration et de modernisation des équipements pédagogiques. Il a ajouté, en outre, qu’une aide financière de 400 millions de dinars sera consacrée en ce sens par l’Etat. Le ministre a annoncé, dans ce sens, qu'une école nationale supérieure de tourisme sera réalisée à Tipasa (600 postes pédagogiques), en sus de la modernisation et l'adaptation du système de formation dans le cadre de la collaboration avec les secteurs de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle. Dans ce cadre, le ministre a fait état de la formation de 3300 professionnels du secteur de l'hôtellerie, 109 enseignants professionnels, 19 directeurs de ressources humaines et responsables de formation, outre 1467 autres employés relevant du Groupe "Hôtellerie, Tourisme et Thermalisme" (HTT). Mettant en exergue la poursuite des efforts pour la concrétisation du plan de développement du tourisme thermal, la prise de mesures nécessaires pour pallier les insuffisances recensées et la relance de l'investissement, le ministre a relevé l'existence de 282 nouveaux projets thermaux. Quant à l'artisanat, M. Benmessaoud a réaffirmé la détermination du secteur à poursuivre la concrétisation des objectifs du plan d'action à l'horizon 2020, notamment en ce qui concerne la qualité des produits, la promotion et la commercialisation au niveau locale et international. Dans le même contexte, le premier responsable du secteur a mis en avant l'ensemble des programmes de formation dans le domaine de l'artisanat et des métiers afin d'améliorer la qualité du produit et de couvrir les besoins du marché local avant de s'orienter à l'exportation.

Journée Nationale de l’Artisan 2018

Journée Nationale de l’Artisan 2018

A l’occasion de la célébration de la Journée Nationale de l’Artisan 2018, le Ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Monsieur Abdelkader BENMESSAOUD, présidera le lundi 12 novembre 2018 à l’Hôtel Sofitel – Alger, la cérémonie de remise des prix nationaux de l’artisanat et des métiers 2018

Audience de l’Ambassadeur Qatari

Audience de l’Ambassadeur Qatari

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a passé en revue le mercredi 31 octobre 2018, avec l'ambassadeur de l'Etat du Qatar à Alger, Hassane Ibrahim El Maliki, les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans les domaines du tourisme et de l'artisanat. Les deux parties ont évoqué les "opportunités offertes pour consolider les relations entre les deux pays à travers le renforcement de la coopération bilatérale dans les domaines du tourisme et de l'artisanat, mettant l'accent sur l'importance "d'activer et de concrétiser le programme exécutif tracé par les deux pays dans le domaine touristique".

Monsieur le Ministre et l'ambassadeur qatari ont convenu de la nécessité de poursuivre l'action pour le développement et l'élargissement des relations de coopération, en vue de concrétiser les objectifs communs fixés par les deux pays amis, notamment dans les domaines de l'investissement touristique, du partenariat, de l'intensification des relations de travail entre les acteurs et les professionnels du tourisme et de l'artisanat.

La rencontre a constitué une occasion pour passer en revue la "réalité des relations bilatérales entre l'Algérie et le Qatar et les moyens de leur renforcement", saluant les "relations d'amitié qui lient les deux pays.

Le ministre  a présenté durant la rencontre un exposé sur les "plus importants axes stratégiques nationaux visant à développer le tourisme en Algérie", soulignant les opportunités offertes en matière d'investissement touristique et de partenariat.

Pour sa part, l'ambassadeur qatari a mis en avant les atouts touristiques de l'Algérie, exprimant son intérêt pour le développement des relations bilatérales dans le domaine du tourisme.

 

SITEV 2018 Nécessité de donner “une impulsion” au tourisme à travers l’investissement et l’amélioration des services

SITEV 2018  Nécessité de donner "une impulsion" au tourisme à travers l'investissement et l'amélioration des services

ALGER - Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud a mis l'accent mercredi à Alger sur la nécessité d'insufler "une impulsion" au secteur du tourisme à travers le renforcement de l'investissement et l'amélioration du niveau des services.

Dans une déclaration à la presse après avoir donné le coup d'envoi de la 19ème édition du Salon international du tourisme et des voyages (SITEV), le ministre a souligné "la volonté et la détermination des pouvoirs publics à relancer le secteur du tourisme pour qu'il contribue au développement économique durable", mettant en avant que "ce salon constitue une occasion importante pour faire connaitre la diversité touristique dont dispose l'Algérie et qui rend notre pays une destination touristique par excellence".

M. le Ministre a mis en exergue l'importance de ce salon qui connait, cette année, la participation de plus de 300 opérateurs nationaux et étrangers de 13 pays, soit une hausse de 50% par rapport à l'année précédente.

Dans ce cadre, il a souligné la nécessité de signer des conventions bilatérales et collectives avec les différents opérateurs participants à cette manifestation organisée sous le slogan "L'Algérie, pays de paix et d'hospitalité", en vue de relancer le secteur du tourisme.

Le ministre a appelé, dans ce sens, "au renforcement et à la promotion de l'Algérie comme destination touristique à travers la diversification des programmes et l'organisation des voyages d'exploration aux différentes régions du pays".

Il a souligné l'importance d'accorder "une place privilégiée" pour le tourisme saharien, qualifié, a-t-il dit, de "locomotive devant attirer les touristes, notamment les étrangers et développer le secteur", rappelant les conventions signées entre Air Algérie et Tassili Airlines afin de réduire les prix des billets d'avion vers le sud du pays.

Lors de cette évènement qui s'est déroulé en présence de la ministre tunisienne du Tourisme, Salma Elloumi Rekik et du ministre nigérien du Tourisme, Ahmed Boto, M. le Ministre a mis l'accent sur l'impératif de "renforcer la formation afin de qualifier la ressource humaine, de moderniser les anciennes structures touristiques, de soutenir l'investissement et de vulgariser l'utilisation des Technologies de l'information et de la communication (TIC) dans le domaine du tourisme".

A cette occasion, il sera procédé à l'organisation de conférences sur la diversité des richesses touristiques que recèle l'Algérie notamment dans les régions du sud, suivi de séances de débat avec des opérateurs locaux et étrangers.

M. le Ministre a saisi cette occasion pour procéder à la visite de plusieurs stands d'opérateurs locaux et étrangers activant dans le domaine du tourisme.

Convention entre les ministères du Tourisme et de la Communication

Convention entre les ministères du Tourisme et de la Communication: Promouvoir les produits touristiques

Une convention a été signée,samedi, entre les ministères du Tourisme et de l’Artisanat et de la Communication. Paraphée le jour de la clôture de la 19e édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev), elle a pour objectif de coordonner les efforts des deux départements dans la promotion de la destination Algérie. Ce but a été mis en exergue par le ministre de la Communication. «La coordination entre les deux secteurs permettra la concrétisation des programmes communs visant à promouvoir le tourisme en Algérie», a souligné Djamel Kaouane. «Les médias nationaux, notamment les chaînes de télévision et des stations de radio ont toujours consacré un espace considérable dans leurs émissions pour promouvoir le tourisme et le développement des métiers de l’artisanat que recèle notre pays», a ajouté Kaouane qui a mis l’accent sur le potentiel riche et varié de notre pays. Selon le ministre, «il peut contribuer au développement de l’économie nationale et devenir un moyen d’attirer l’investissement étranger dans le cadre des encouragements à tous les niveaux du gouvernement».
Pour Djamel Kaouane, «son secteur est prêt à s’insérer dans la dynamique du secteur du tourisme et accompagner la promotion du produit touristique». Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat s’est dit satisfait de cet accord, qui renforcera le travail des deux départements afin de redynamiser le secteur du tourisme, rappelant tous les investissements réalisés ces dernières années. Selon lui, «toutes les opportunités sont à saisir pour promouvoir ce secteur sensible sur lequel compte le gouvernement». Depuis sa désignation à la tête du ministère du Tourisme, Abdelkader Benmessaoud active, à travers les signatures de conventions, pour tenter de faire décoller ce secteur stratégique. A la mi-mai, deux conventions portant sur la promotion du tourisme en Algérie ont été signées entre Air Algérie et l’Office national du tourisme (ONT) pour vendre l’image de l’Algérie à l’extérieur. La compagnie Tassili Airlines, le groupe hôtellerie, tourisme et thermalisme (HTT), qui gère pas moins 70 établissements publics et la Fédération nationale des agences touristiques ont également signé une convention pour donner un coup de pouce au tourisme saharien. Le ministre a par ailleurs lancé une plateforme numérique disponible également sur les téléphones mobiles afin de promouvoir la destination touristique de l’Algérie et de commencer à élaborer un guide touristique. Les deux ministres ont, enfin, effectué une visite à travers le Salon, qui, rappelle-t-on, a drainé 300 participants, soit une hausse de 50% par rapport à l’année dernière .

Visite de travail et d’inspection à la wilaya de Tissemsilt.

Visite de travail et d'inspection à la wilaya de Tissemsilt.  

Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a annoncé, samedi dernier à Tissemsilt, la signature prochaine d’une convention de coopération entre son ministère et celui des Moudjahidine visant l’exploitation touristique des sites témoins de la glorieuse guerre de Libération nationale. Lors d’un point de presse en marge de sa visite d’inspection dans la wilaya, le ministre a souligné que cette convention «en phase d’élaboration» permettra de faire des sites témoins de la guerre de Libération nationale une destination touristique.  
Il ajouté que son département est disposé à ouvrir des branches pour former des guides touristiques dans le cadre de l’accord signé avec le ministère de la Formation et de l’Enseignement professionnels, signalant aussi qu’une convention a été signée avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique visant à créer des spécialités touristiques.

Par ailleurs, M. Benmessaoud a estimé, lors d’une émission radio, que la saison estivale a été excellente à la faveur du travail de proximité auquel ont contribué des établissements touristiques publics et privés, couronné par la signature d’une convention entre l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et des établissements hôteliers publics et privés au niveau des plages du pays. Le ministre a ajouté que la saison estivale a été marquée par l’animation culturelle, la multiplication des expositions d’artisanat, l’organisation au sein de toutes les plages du pays, annonçant que cette convention se poursuivra avec le tourisme saharien.

Le ministère du Tourisme et de l’Artisanat a élaboré un programme important pour la promotion du tourisme hivernal du pays en axant sur la promotion et l’encouragement des touristes algériens à se diriger vers les zones intérieures et sahariennes du pays outre l’accord avec les compagnies Air Algérie, Tassili Airlines et des établissements hôteliers publics et privés afin de réduire les prix à un taux variant entre 30 et 40%.

Il a annoncé que l’exposition internationale de l’artisanat et des métiers sera lancée le 17 octobre prochain à Alger et constituera une occasion supplémentaire pour faire connaître le produit local, soulignant que ce rendez-vous est propice pour les médias pour contribuer ensemble à raviver l’amour du voyage chez les Algériens.

Benmessaoud a affirmé, lors de sa visite au Parc national des cèdres de Theniet El Had, que son département accorde un grand intérêt au tourisme forestier et de montagne en encourageant les investissements privés pour la création de forêts de détente et de repos et des zones d’expansion touristique.

Le ministre a annoncé l’inauguration, en décembre prochain à Theniet El Had, d’un hôtel de 48 lits réalisé au titre de l’investissement privé et d’un camp touristique pour les jeunes à la forêt d’El Medad. La visite du ministre dans la wilaya a été marquée par la pose de la première pierre du projet de réalisation d’un village de vacances au Parc des cèdres de Theniet El Had doté de 50 chalets, l’inspection du projet de réalisation d’un parc d’attrations aux normes internationales, l’inauguration d’un centre d’information et d’orientation touristique à Tissemsilt et la visite d’une exposition d’artisanat. Dans la commune de Boukaid, un exposé sur l’étude d’aménagement du site touristique de la forêt d’Ain Antar a été présenté au ministre avant de visiter une forêt de détente dans cet espace et le site naturel de la même forêt «Soltane et soltana» qui a été aménagé comme espace d’accueil des visiteurs

Rencontre des ministres du Tourisme de l’UA à Nairobi

Rencontre des ministres du Tourisme de l’UA à Nairobi

Le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Abdelkader Benmessaoud, a mis en avant, à Nairobi (Kenya), les grands efforts consentis par l'Algérie en faveur de la promotion des structures et infrastructures de base, vu leur rôle actif dans le développement économique. 

Dans son allocution à la clôture des travaux de la 1ère session de haut niveau de la sous-commission des ministres du Tourisme de l'Union africaine (UA), relevant du Comité technique spécialisé (CTS) en charge du transport, des infrastructures interrégionales et intercontinentales, de l'énergie et du tourisme, 

Monsieur Benmessaoud a rappelé qu'à travers la politique suivie, «plusieurs infrastructures de base ont été réalisées, à l'instar de l'autoroute Est-Ouest, de la route transsaharienne, des aéroports, des ports, des chemins de fer, ainsi qu'un large réseau moderne de fibre optique qui a eu un rôle important dans le développement de l'économie».

Ces efforts, poursuit le ministre, «ont contribué au développement du secteur du tourisme sur des bases idéales, permettant ainsi à l'Algérie de jouir de l'intérêt du continent africain et de s'ériger en modèle et en référence, en ce qui a trait aux questions de l'Afrique et de la communauté internationale».

A cette occasion, Monsieur Benmessaoud a relevé «le rôle pionnier de l'Algérie, sous la direction du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans le renforcement de l'unité de l'Union africaine, en vue d'œuvrer ensemble à la promotion du continent africain, sachant que le Président Bouteflika est le père fondateur de l'initiative du Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique (NEPAD)».  

Le ministre a exprimé, en outre, «le souci permanent du Chef de l'Etat de conforter cette relation et valoriser les démarches entreprises par l'UA afin d'asseoir une base solide aux pays membres».